Shinjinbukan.fr - Le site Web officiel de Shinjinbukan en France

 

 

Accueil > Ressources d'Étude > Arts Martiaux de Ryūkyū et plus / Questions Fréquemment Posées


設問

Setsumon − Questions Fréquemment Posées

Écrit par Jimmy Mora

Traduit par Ludovic Soler

Une liste de questions fréquemment posées sur le Shinjinbukan, le Karaté, et les Arts Martiaux en général.

Les Arts Martiaux en Général

L'histoire du karaté

Informations de base sur le Shinjinbukan

L'entrainement au Shinjinbukan

La Philosophie du Shinjinbukan

Informations Administratives sur le Shinjinbukan

  

 

Les Arts Martiaux en Général

Que sont les Arts Martiaux ?

Les Arts Martiaux sont des systèmes composés de méthodes d'entrainement et de traditions, développés originellement pour le combat.  Les Arts Martiaux sont communément associé à la culture et la philosophie asiatique. Cependant, le développement de ces arts n'est pas exclusif à l'Asie, ni à une quelconque religion ou philosophie. 

Comment les Arts Martiaux sont ils nés ?

Il n'existe pas de documents historiques directs concernant leur développement.  La plupart de nos connaissances proviennent de sources indirectes, mais voici quelques faits : "Arts Martiaux" signifie littéralement "Arts Militaires". Dans le passé, les civilisations développèrent des techniques guerrières, avec et sans armes.  Ces arts de combat anciens n'étaient pas spécifiques aux cultures asiatiques, mais se sont développés de la Grèce à Rome, en Egypte, en Afrique, en Inde, chez les chevaliers européens, chez les Indiens d'Amérique, et en Asie. 

Comment les Arts Martiaux Asiatiques se sont-ils développés et devenus populaires ?

Depuis le Moyen-Age, en raison de l'évolution de la technologie militaire, la plupart des techniques de combat sans armes se sont révélées moins pertinentes.  Mais en Extrème-Orient, les techniques de combat (Jutsu) développées à travers les Arts Martiaux (Budō) se sont toujours transmises secrètement pendant des siècles.  Dès le milieu du 19ème siècle, les nations asiatiques se sont heurtés au pouvoir occidental, ce qui a entrainé des boulversements politiques, sociaux, économiques, puis finalement des guerres.  Suite à ces heurts culturels, le monde entier découvrit le Karaté et les Arts Martiaux en général, à travers ouvrages, articles, fictions, compétitions sportives, films et culture pop. 

Retour haut de page

Combien de types d'Arts Martiaux existent-ils ?

Personne ne sait réellement, mais il pourrait y en avoir plusieurs centaines, voire plus. En général, les Arts Martiaux peuvent être classifiés ainsi : par pays/ région (chinois, japonais, okinawaiens, coréens, thailandais, etc...), avec ou sans armes, traditionnels ou sportifs. 

Comment choisir un Art Martial ?

Plusieurs raisons peuvent pousser à la pratique d'un Art Martial : sport et fitness, discipline mentale, self-défense, habilité au combat, développement personnel, méditation, éveil spirituel, ou tout cela en même temps. Chaque Art Martial a une culture unique, son histoire, sa philosophie, ses buts et méthodes d'entrainement. Et ces idées ou styles peuvent de même être en opposition complète de l'un à l'autre. Bref, vous devez vous demander : qu'est ce que j'attends des Arts Martiaux ?

Qu'en est-il du mélange d'Arts Martiaux ? N'est-ce pas mieux d'étudier et de pratiquer le plus de styles possibles ?

La réponse la plus simple serait de dire qu'il n'est pas souhaitable d'être "moyen en tout, bon en rien".  Mais effectivement, étudier et pratiquer d'autres styles peut s'avérer bénéfique.  Toutefois, il convient préalablement d'acquérir de bonnes bases.  Il est préférable d'être réellement bon avec une ou deux techniques que particulièrement mauvais avec vingt.  Certains styles peuvent s'opposent, comme combattre debout, en déplacement, et le fait de saisir et rouler au sol. 

Retour haut de page

    

 

L'histoire du karaté

Qu'est ce que le Karaté ?

Le Karaté est un Art Martial né à Okinawa, un archipel au sud du Japon, il y a plusieurs centaines d'années, qui s'est diffusé ensuite sur le continent japonais et dans le monde entier.  Il existe de nos jours de nombreux types de Karaté : le Karaté d'Okinawa, le Karaté japonais, le Karaté coréen, le Karaté sportif, le Karaté free-style, etc... 

Quelles sont les caractéristiques du Karaté ?

En tant qu'Art Martial, le Karaté est basé sur des frappes du pied et de la main, des techniques de déplacement du corps.  Le Karaté comprend également de nombreuses formes de saisies, clés et projections, mais n'inclut pas le combat au sol. 

D'où proviennent tous ces styles de Karaté ?

La plupart des styles de Karaté dans le monde trouvent leur origine dans le Shōrin Ryū d'Okinawa.

Retour haut de page

Où se trouve Okinawa ?

Okinawa est un archipel d'îles au sud du continent japonais, à mi-chemin entre Kyushu et Taïwan.  Il était autrefois connu comme le Royaume des Ryūkyū avant d'être annexé par le Japon en 1879. 

Quelle est la différence entre le Karaté okinawaien et japonais ?

Le Karaté okinawaien a été introduit pour la première fois sur le continent japonais en 1917.  Ceci est le point de départ.  Leurs différences culturelles et techniques ont influencé leur développement dans des directions complètement différentes.  De nos jours, il existe des centaines de styles de Karaté à Okinawa et sur le continent japonais. 

Quel est le plus ancien style de Karaté ?

Le plus ancien style de Karaté dans le monde est le Shōrin Ryū. 

Retour haut de page

Quels sont les principaux styles de Karaté d'Okinawa ?

Shōrin Ryū, composé de trois lignages : Kobayashi Ryū, Shōrinji Ryū et Matsubayashi Ryū
Gōjū Ryū
Uechi Ryū

Qu'est ce que le Tode ou Todi ?

A Okinawa, le mot Tode (Tōdi) a été utilisé en lieu et place de Karaté pendant de très nombreuses années avant l'Ere Meiji (1868 ~ 1912), puis les okinawaiens ont été contraints d'adopter un nom plus japonais, qui ne serait pas associé à la culture chinoise.

Qu'est ce que le Ti ou Te ?

Ti est l'ancien Art Martial d'Okinawa, qui existait plusieurs centaines d'années avant le Karaté.  Le Karaté traditionnel provient du Ti.  Ainsi, Ti est le véritable Karaté, mais la plupart des styles de Karaté ne sont pas du Ti.  Il est aussi connu comme Te dans beaucoup de sources occidentales. 

Retour haut de page

Qu'est ce que le Shuri Te ou Shuri Ti ?

C'est un nom générique utilisé vers la fin du 19ème siècle par les Ecoles de Shōrin Ryū de Shuri, à Okinawa. Certains auteurs prétendent que le Shuri Te (Shuri Ti) est un style de Te (Ti), mais ce n'est pas exact.  Il n'y a pas de style dans le Ti. 

Qu'est ce que le Naha Te ou Naha Ti ?

C'est un nom générique utilisé vers la fin du 19ème siècle par les Ecoles de Karaté de Naha, à Okinawa. Elles ont été connues plus tard sous le nom de Gōju Ryū. Certains auteurs prétendent que le Naha Te (Naha Ti) est un style de Te (Ti), mais ce n'est pas exact.  Il n'y a pas de styles dans le Ti. 

Qu'est ce que le Tomari Te ou Tomari Ti ?

C'est un nom générique utilisé vers la fin du 19ème siècle par des Ecoles de Karaté qui étaient populaires au nord de la cité de Tomari, à Okinawa. Aucun style de Karaté moderne ne découle directement du Tomari Te (Tomari Ti).  Certains auteurs prétendent que le Tomari Te (Tomari Ti) est un style de Te (Ti), mais ce n'est pas exact.  Il n'y a pas de styles dans le Ti. 

Retour haut de page

    

 

Informations de base sur le Shinjinbukan

Quel est le nom de votre Ecole ?

Le nom de notre Ecole est Shinjinbukan.

Qui est le fondateur du Shinjinbukan ?

Le Shinjinbukan a été fondé par Onaga Yoshimitsu Kaichō.

Quel style de Karaté enseignez-vous et pratiquez-vous ?

Notre style s'appelle Shōrin Ryū (Il existe plusieurs familles ou lignages de Shōrin Ryū).

Retour haut de page

Quel est votre lignage de Shōrin Ryū ?

Notre Shōrin Ryū appartient au lignage fondé par Chibana Chōshin Sensei. Il est donc référencé comme Chibana Ha.  Il est également connu comme Kobayashi Ryū, parce que Choshin Chibana a nommé son lignage en utilisant les caractères 小林流, qui peuvent se prononcer aussi bien Shōrin Ryū que Kobayashi Ryū.  D'autres Ecoles écrivent Shōrin Ryū avec des idéogrammes différents, ce qui aide à distinguer les différents courants.  En conclusion, notre lignage de Shōrin Ryū a débuté avec Chibana Chōshin, s'est poursuivi avec Higa Yūchoku, et est actuellement porté par Onaga Yoshimitsu Kaichō

Existe-t-il d'autres Ecole de Shōrin Ryū (Kobayashi Ryū) à Okinawa ?

Il existe plusieurs Ecoles à Okinawa qui appartiennent à l'arbre généalogique de Chibana Sensei.  Ce lignage demeure toutefois un des plus rares du Shōrin Ryū.

Quelle est la différence entre le Shinjinbukan et les autres Ecoles de Shōrin Ryū ?

Onaga Sensei est un des derniers maitres capables d'enseigner et de démontrer le Ti, qui est le fondement de notre système.

Retour haut de page

Ou se trouve le Shinjinbukan Hombu Dojo (Ecole Principale) ?

Il se trouve dans la ville de Naha, à Okinawa, Japon.

Est-ce que le Shinjinbukan Hombu Dojo à Okinawa est ouvert aux visiteurs ?

En général, tous les visiteurs sont les bienvenus. Cependant, il est impoli d'arriver sans avoir prévenu et sans avoir pris les dispositions préalables. 

Qu'est-ce que le Shinjinbukai ?

Sinjinbukai, ce sont les membres affiliés à l'Association Internationale Shinjinbukan, qui sont divisés en deux catégories :
1 - Les différents professeurs d'Arts Martiaux, quelque soit soit le style, qui s'entrainent au Shinjinbukan dans le but d'apprendre le Ti et de l'incorporer dans leurs arts respectifs. Ils ne représentent pas le Shinjinbukan et ne portent pas notre symbole.
2 - Les professeurs d'Arts Martiaux d'autres styles qui souhaitent faire partie du Shinjinbukan, et qui doivent rester Shinjinbukai pendant deux ans avant de devenir membres officiels.

Retour haut de page

    

 

L'entrainement au Shinjinbukan

Quelles sont les éléments de base de l'entrainement dans l'Ecole Shinjinbukan ?

Notre entrainement est orienté par les trois éléments de base de notre Karaté : Tsuki (frappes de la main), Keri (frappes du pied) et Tenshin (mouvements du corps ou déplacements).

Que signifie Tsuki ? C'est un coup de poing, comme un punch ?  C'est un coup de poing?

Non, pas du tout ! Le Tsuki n'est pas un coup de poing comme un punch.  Pour les "artistes martiaux" sportifs, un coup de poing est juste un punch. Et un punch est juste une poussée rapide. Pour un Tichikaya (pratiquant de Ti), le Tsuki est une technique de main mortelle qui traverse la cible.  De nos jours, la plupart des pratiquants d'Arts Martiaux font juste un punch.  La plupart des gens ne connaissent pas la différence, car il faut 10 à 15 ans d'entrainement pour développer un Tsuki efficace. 

Que signifie Keri ?  C'est un coup de pied ?

Un Keri n'est pas un coup de pied.  Pour un "artiste martial" sportif, il s'agit juste d'un coup de pied.  Pour un Tichikaya (pratiquant de Ti), Keri est un coup de pied donné avec une mécanique corporelle complètement différente. 

Retour haut de page

Que signifie Tenshin ?  C'est une sorte de jeu de jambe ou de rebonds ?

Tenshin est comment notre corps se déplace d'un point à un autre. Dans notre Ecole, nous ne sautillons pas pendant le déplacement.  Au contraire, nous nous déplaçons sur le sol avec un mouvement coulé pour toujours conserver l'équilibre. Nous glissons en utilisant la vitesse, l'accélération, l'alignement du corps nécessaire, en raccordant les points entre les positions.  Nous évitons d'utiliser les mouvements corporels robotisés et irréguliers du Karaté sportif. 

Qu'est ce que Uke (blocage) ?

Dans le Ti, il n'existe pas de Uke (blocages).  N'importe quelle position qui ressemble apparemment à un Uke est en fait une partie d'une technique de Tsuki, Keri ou Tenshin.  La pratique des blocages est uniquement utilisé comme un exercice.  Un blocage en lui-même est une moitié de mouvement.  Quelle est l'autre moitié ?

Utilisez-vous le Kiai ou un autre son quand vous appliquez une technique ?

La plupart des pratiquants d'Arts Martiaux n'ont pas une compréhension bien claire de la raison pour laquelle ils utilisent des Kiai (cris).  Dans l'Ecole Shinjinbukan, nous n'utilisons pas de Kiai, ni de sons non naturels, ni de grimaces faciales, ni de respiration exagérée lors de nos techniques.  La seule exception est pour expliquer la technique respiratoire appropriée, le moment et la durée de l'inspiration et de l'expiration.  Plus tard, tous les sons externes doivent être diminués. 

Retour haut de page

Quels sont vos exercices les plus typiques ?

Nous avons de nombreux types d'exercices, mais en voici quelques uns : makiwara, sagi makiwara, chishi, kakie et irikumi.

Qu'est ce qu'un Machiwara (Makiwara) ?  Pourquoi est-ce important ?

Le Machiwara ou Makiwara est une planche de bois flexible fixé dans le sol, utilisé pour les frappes de mains.  C'est exclusif aux arts Martiaux d'Okinawa.  Beaucoup de personnes pensent que l'entrainement au makiwara est une question de force brutale ou vise à obtenir des articulations dures.  Au contraire, c'est un art très technique, qui ne peut être enseigné que par un professeur qualifié, afin de comprendre son efficacité, la mécanique et l'usage du corps, et éviter les blessures sérieuses. 

Qu'est ce qu'un sagi makiwara ?  Pourquoi est-ce important ?

Le Sagi Machiwara ou Sagi Makiwara est un makiwara pendu, un rondin de bois d'une pièce, entouré d'une corde ou de cuir en son milieu.  Il produit une expérience d'entrainement unique, parce que son effet de balancement agit comme un pendule.  Cela exige de la part de l'utilisateur d'étudier les façons d'attaquer et de contre-attaquer permettant de maitriser le sagi makiawara. 

Retour haut de page

Qu'est ce que Chīshi ?  En quoi est-ce important ?

Le Chīshi est une barre de bois lesté d'un côté, utilisé pour verrouiller les articulations, stabiliser les muscles et développer la mémoire musculaire requise pour le Ti.  C'est très différent des poids ordinaires, qui visent la production de gros muscles.  La meilleure utilisation du Chīshi se fait avec des poids de 2kg, 4kg, ou 6kg.  Utiliser des Chīshi de 12, 16 ou 20 kg est une totale incompréhension de leur but. 

Qu'est ce que Kakie ?

Dans l'Ecole Shinjinbukan, Kakie est une technique d'entrainement avec partenaire, qui utilise des mouvements circulaires de la main en maintenant le contact de bras, le poignet en crochet avec celui de l'adversaire.  Ainsi, en apprenant à ressentir le mouvement de bras de l'adversaire (le fait de pousser ou tirer) un nombre infini de techniques et de contre-techniques est possible. 

Qu'est-ce qu'Iri Kumi ?

Iri Kumi veut dire entrer dans l'espace intérieur de l'adversaire pour attaquer ses points vitaux.

Retour haut de page

Pratiquez-vous le kumite, ou le sparring ?

L'Ecole Shinjinbukan ne se focalise pas sur le kumite ou le combat d'entrainement, parce que nous considérons qu'il s'agit d'applications irréalistes.  Dans notre conception, les techniques de combat doivent être apprises en intégrant tout le programme du Shinjinbukan. 

Pratiquez-vous les katas (formes) ?

Les Kata sont très importants pour apprendre la forme du karaté.  Le problème est que la plupart des Ecoles n'intègrent pas le kata avec le reste de leur entrainement, lui appliquant une mécanique corporelle spécifique, et une autre complètement différente pour le combat d'entrainement.  Dans l'Ecole Shinjinbukan, tous les aspects de l'entrainement utilisent la même mécanique corporelle. 

Combien de temps cela prend pour être ceinture noire ?

Le Sho Dan (1er degré de la ceinture noire) est le début d'une longue vie d'apprentissage.  Chaque personne progresse selon son rythme.  En pratique, obtenir la ceinture noire dépend de l'intensité avec laquelle vous vous entrainez, que ce soit au Dojo ou seul chez vous. 

Retour haut de page

    

 

La Philosophie du Shinjinbukan

Quel est le but de l'entrainement aux Arts Martiaux selon l'Ecole Shinjinbukan ?

Nous cherchons à préserver et promouvoir la culture martiale des Ryūkyū (Okinawien) et les traditions vivantes enseignées par Onaga Yoshimitsu Sensei dans l'Ecole Shinjinbukan.

Votre entrainement semble intense.  Vous préconisez la violence ou la bagarre ?

Nous ne préconisons pas la violence.  Les compétences acquises pendant l'entrainement sont faites pour la défense personnelle, plus que pour le combat de rue.  Notre but premier est de rechercher l'amélioration de soi à travers l'entrainement.  Nos règles de bon sens sont que si vous êtes agressés ou danger, mais que vous n'avez pas de compétences en combat, alors vous devriez éviter la confrontation à tout prix.  Au contraire, si vous avez une grande habileté au combat, et que vous choisissez de vous battre, vous pouvez ou ne pouvez pas vaincre votre adversaire.  Cependant, si vous évitez de faire du mal à une autre personne, alors vous avez gagné le combat. 

Que représente votre symbole ?  Il ressemble à une cible, pourquoi ?

Le symbole du Shinjinbukan n'est pas une cible, mais une forme sans fin parfaite : un cercle. Le cercle extérieur représente le monde des Arts Martiaux, et le cercle intérieur le Ti du Shinjinbukan, séparé du reste. De nombreuse cultures ont une représentation iconique de l'infini : le symbole en mathématiques, ou l'expression "l'Alpha et l'Oméga" en théologie.  Dans la calligraphie Zen, l'idée d'infini s'exprime à travers le cercle appelé ENSO  (エンソウ   落款)

Retour haut de page

Quelle est la signification réelle du Dōjō Kun, les Préceptes du Shinjinbukan ?  Si je souhaite pratiquer votre karaté, mais que je ne me sente pas à l'aise avec quelques religions ou philosophies que ce soit, dois-je quand même suivre ces idées ?

Non, vous n'avez pas à acquiescer à une quelconque religion ou philosophie, mais juste entrainer votre corps. Cependant, pour comprendre notre enseignement, vous devrez vous familiariser avec nos concepts.  Le Dōjō Kun est une déclaration philosophique pratique d'Onaga Yoshimitsu Sensei, comme base de sa poursuite du Karaté et du Ti.  Pourquoi devons nous poursuivre cet entrainement ?  Le Dōjō Kun pointe vers le sens du but, comme la boussole pointe vers le nord.  Onaga Sensei vient d'une famille chrétienne, mais n'impose pas ses convictions religieuses personnelles à ses élèves.  En fait ses étudiants proviennent de différentes ethnies ou cultures, sont croyants ou athées. Pour plus d'information : Dōjō Kun

Ma religion est ________ et j'aime beaucoup l'entrainement aux Arts Martiaux, mais je doivent être impliqué dans une quelconque philosophie orientale, spiritualité ou pratique mystique ?

Ce n'est pas correct de rattacher de manière stéréotypé tous les Arts Martiaux à un type de philosophie orientale.  Il existe différents types d'Arts Martiaux avec des concepts philosophiques et des objectifs très différents.  En outre, l'Ecole Shinjinbukan n'a ni mausolée ni autel devant son Dojo comme d'autres Ecoles. 

Je n'aime pas m'incliner, cela ressemble à de la servilité ou de l'idolâtrie.  Pourquoi vous inclinez-vous ?

Tout d'abord, dans la culture asiatique, il est normal de s'incliner car cela est un signe de respect et de gratitude.  Dans l'Ecole Shinjinbukan, saluer est aussi fait pour la propre paix de notre esprit au début et à la fin de l'entrainement.  Dans de nombreuses traditions anciennes à travers le monde, s'incliner ne représentait pas un acte d'adoration, mais de révérence.  C'est le cas même dans les traditions monothéistes comme le Judaïsme, le Christianisme ou l'Islam.  Dans notre monde moderne, une personne stricte sur le plan religieux pourrait interpréter le salut dans les Arts Martiaux comme une forme d'adoration, et un humaniste à "l'esprit ouvert" pourrait le considérer comme une tradition inutile.  Mais ces deux perspectives reflètent une totale incompréhension de la culture et de la valeur spirituelle profonde des Arts Martiaux. 

Retour haut de page

    

 

Informations administratives sur le Shinjinbukan

J'ai pratiqué les arts martiaux pendant plusieurs années. Comment puis-je rejoindre le Shinjinbukan ?

Nos techniques et concepts sont particulièrement uniques et difficiles à saisir.  Vous devez tout d'abord essayer et voir si notre entrainement vous convient, voir si vous pouvez être un étudiant convenable pour le Shinjinbukan.

Si je ne souhaite pas changer de style, puis-je quand même rejoindre le Shinjinbukan ?

Oui, nous accueillons tous les pratiquants d'Arts Martiaux qui souhaitent s'entrainer avec nous et apprendre certaines de nos méthodes.  Dans de tels cas, nous leur offrons la possibilité d'être Membre Affilié Shinjinbukai.

Combien cela coûte-t-il pour rejoindre l'Ecole Shinjinbukan de Lyon ?

L'intégration dans la branche Shinjinbukan de Lyon nécessite une sélection, un entretien, et une période d'essai pour les nouveaux élèves.  La cotisation ne sera pas abordée par téléphone, mais uniquement au moment de l'entretien.  Seuls les candidats convenables seront admis en permanence dans l'Ecole.  En général, toutes les Ecoles Shinjinbukan ont une philosophie d'enseignement qui est contraire à celle d'un club sportif ou de gym. 

Retour haut de page

J'ai enseigné le Karaté pendant plusieurs années.  Comment puis-je rejoindre le Shinjinbukan ?

La maitrise du Ti d'Onaga Sensei peut prendre une vie.  Par conséquent, il faut percevoir l'apprentissage du Shinjinbukan comme un processus à long terme.  Tous les professeurs d'Arts Martiaux souhaitant apprendre le Shinjinbukan doivent préalablement devenir des Membres Affiliés Shinjinbukai pendant une durée minimale de trois ans, et sous l'enseignement d'un professeur agréé par le Shinjinbukan. 

L'Organisation Shinjinbukan accepterait-elle mon Yudansha (ceinture noire) ?

Tous les grades Yūdansha des Membres Affiliés Shinjinbukai sont respectés.  Pour ceux qui veulent rejoindre le Shinjinbukan a titre permanent, ils doivent passer le programme de la ceinture noire requis.  Par conséquent, les grades supérieurs de Shinjinbukai pourraient être diminués en devenant Shinjinbukan. 

Comment puis-je trouver un professeur de Shinjinbukan près de chez moi ?

Il y a très peu d'Ecole Shinjinbukan dans le monde.  Nous préférons la qualité à la quantité.  Vous pouvez voir les professeurs en France sur Shinjinbukan.fr, et ailleurs pour une liste de membres, visitez notre répertoire de Shibu Dōjō

Retour haut de page

Connectez-vous à le Shinjinbukan Network:  Twitter  Facebook  You Tube  Google+

Shinjinbukan.fr - Le site Web officiel de Shinjinbukan en France

Accueil

NOTRE MÂITRE :

Onaga Yoshimitsu Kaichō

Tichikaya

Les Enseignements d'Onaga Kaichō :

Dōjō Kun

Ti no Tetsugaku

Reigi Sahō

Uchi Deshi

Shinjinbukan no Māku

Shinjinbukan Uta

 

NOTRE ÉCOLE Á OKINAWA :

Shinjinbukan Honbu Dōjō

Onaga Michiko Kanchō

Arakaki Shunichi Sensei

Miyahira Tōru Sensei

Nafuda

Informations Générales :

Shinjinbukan no Keitō

Shinjinbukai — Membres Affiliés

Liste de Deshi

 

NOTRE SHIBU :

Annuaire du Shibu

Le Nafuda de notre Shibu

 

NOTRE SHIBU / AMÉRIQUE DU NORD :

New York, New York — Etats-Unis :

Shinjinbukan New York Shibu Dōjō

Jimmy Mora — Shibu Chō

 

NOTRE SHIBU / ASIE :

Israël :

Shinjinbukan Tel Aviv Dōjō

Slava Grinshpun − Dōjō Chō

 

NOTRE SHIBU / SHINJINBUKAN EUROPE:

Lettonie :

Shinjinbukan Riga Shibu Dōjō

Artis Pabriks — Shibu Chō

France :

Shinjinbukan Lyon Dōjō

Jean-marie Perrier — Dōjō Chō

Ludovic Soler — Instructeur Assistant

Allemagne :

Shinjinbukan Augsburg Dōjō

Melanie Petrak — Dōjō Chō

Shinjinbukan Bruchsal Dōjō

Christian Streicher — Dōjō Chō

 

RESSOURCES D'ÉTUDE :

Manuels de Formation :

Librairie

Le Système Shinjinbukan

Arts Martiaux De Ryūkyū :

L'Histoire d'Okinawa Karaté Dō

Budō Jiten — Dictionnaire des arts martiaux

Uchināguch — La langue d'Okinawa

Questions?

Liens — Site Web Recommandées

Nihongo — Langue Japonaise :

Rōmaji — Le système de Hepburn

Hiragana et Katakana

Kanji — Caractères chinois

MULTIMÉDIA :

Videos

Galerie

Articles

À PROPOS DE NOUS :

La Fondation Shinjinbukan

Le Shinjinbukan Network

Nous contacter

Crédits — Contribuants

Copyright — Legal disclosure

Shinjinbukan.fr - Le site Web officiel de Shinjinbukan en France

神人武館リヨン道場、フランス / Shinjinbukan Lyon Dōjō — France — 3 rue de l'oiselière, 69009 Lyon, France ∙ email: info@shinjinbukan.fr

Dōjō Chō: Jean-marie Perrier, San Dan (3ème Dan) ∙ Shihan Dai: Ludovic Soler, Ni Dan (2ème Dan) ∙ SVP prendre rendez-vous pour visiter notre Dōjō.  en savoir +

© 2016 Shinjinbukan Europe, Shinjinbukan France

Shinjinbukan.fr - Le site Web officiel de Shinjinbukan en France

Shinjinbukan.fr は、神人武館財団により無料で提供されております。このサイトの立場は、私個人では翁長良光会長のご指導について表現するものと理解しております。したがって、会長に代わって何かを主張するものではありません。もうひとつ、弟子の一人として是非付け加えたいですが、会長の人生や口述での伝統について掲載したいと望んでおります。ジミー・モラ

Shinjinbukan.fr est une ressource libre sponsorisée par la Fondation Shinjinbukan. Les informations contenues dans ce site web, sont mon propre arrangement personnel des enseignements d'Onaga Yoshimitsu Kaichō. Par conséquent, je ne prétends pas parler en son nom. Étant l'un de ses étudiants, je suis désireux de partager ses traditions vivantes et orales. Jimmy Mora

Shinjinbukan.fr est une ressource libre sponsorisée par la Fondation Shinjinbukan. Les informations contenues dans ce site web, sont mon propre arrangement personnel des enseignements d'Onaga Yoshimitsu Kaichō. Par conséquent, je ne prétends pas parler en son nom. Étant l'un de ses étudiants, je suis désireux de partager ses traditions vivantes et orales.